20 ans d’expertise D.E.C.I

Nous faire confiance, c’est l’assurance d’être en règle en matière de sécurité incendie.

HYDECI dispose des connaissances nécessaires à la bonne mise en place d’une installation de défense extérieure contre l’incendie et s’engage à veiller à la conformité de cette dernière. Nous confier l’audit et l’entretien de votre parc vous permet de:

  • Répondre de manière adaptée aux obligations légales.
  • Vous déresponsabiliser d’éventuels risques pénaux encourus. 
  • Vous assurer des bons débits et pressions.
  • Réduire les dépenses en eau.
  • Connaître l’implantation de vos hydrants.
  • Prolonger la durée de vie de vos produits de défense extérieure contre l’incendie.
  • Gérer votre parc dans sa globalité.
  • Connaître vos priorités d’investissement.

Des équipes qualifiées D.E.C.I

Nos équipes sont formées en continue:

Chaque technicien suit une formation théorique et pratique avant d’intervenir sur les chantiers.
• Formation théorique hydraulique, sécurité, et produits.
• Formation pratique chez AQUAREM au contrôle réglementaire des poteaux d’incendie.
• Formation pratique à la réparation des poteaux d’incendie, toutes marques (AVK – PAM – VAG, en plus de BAYARD)
• Mise à jour régulière des connaissances techniques, en fonction des évolutions des matériels ou de la réglementation en matière de sécurité incendie.
• Agrément risques chimiques 1 et 2 (RC1 et RC 2) – CACES

contrôle simultané de poteux incendie villefranche équipe hydeci

Du matériel certifié

Nous utilisons un matériel certifié et spécifique à notre métier. Nos équipements de travail sont un élément de garantie de notre professionnalisme et de notre efficacité sur chacune de nos interverventions.

outillage pour le contrôle du branchement d'un hydrant/clé de manœuvre
débitmètre sur chariot fonction brise jet sécurité des tiers environnement

NOS DEBIMETRES SONT ENVOYES CHEZ LE FABRICANT EN REVISION COMPLETE ET ETALONNAGE CHAQUE ANNEE.
Nous fournissons, avec chaque rapport annuel le(s) PV d’étalonnage des appareils utilisés.
HYDECI utilise exclusivement des débitmètres VOLUMETRIQUE. Cette caractéristique est essentielle pour comptabiliser de manière extrêmement précise, les volumes utilisés.
CHAQUE DEBIMETRE EST EQUIPE D’UN COMPTEUR TOTALISATEUR INFALSIFIABLE
CE TOTALISATEUR EST PRECIS ET FONCTIONNE QUELQUE SOIT LA VITESSE DE PASSAGE DANS LE DEBITMETRE.

outillage pour le dégorgement d'une bouche à clé

L’engorgement d’une BAC signifie que le tube de bouche à clé s’est rempli de sables, cailloux et autres objets divers. Ce problème se présente régulièrement et l’origine de l’engorgement du tube est souvent liée à l’absence de tampon.
Dans plus de 90% des cas, on résout le problème dans un délai de 20 à 30 minutes sans avoir à revenir sur le chantier, d’où un gain de temps et une économie substantielle.
Avec le type de matériel, décrit ci-dessous, et notre retour d’expérience (plus de 20 ans), nous évaluons le niveau de réussite de nettoyage de bouche à clé à plus de 90%.
L’utilisation éventuelle de l’aspirateur apporte un confort à l’opérateur, limite le temps de l’intervention et simplifie considérablement le nettoyage du chantier après l’opération de dégorgement. L’aspirateur dispose d’une cuve inox de dimension généreuse et peut être utilisé plusieurs fois, lors d’une même journée d’intervention.

tablette numérique renforcée

Tablette renforcée (compris toutes les fonctions ci-contre)

Ce matériel, permet d’optimiser considérablement le suivi des travaux en cours, améliore la traçabilité des interventions, diminue les risques d’erreur et accroit l’efficacité globale.

monopompe portable pour création point d'eau naturel ou artificiel

Les normes D.E.C.I en vigueur

Nous vous accompagnons autour des cadres réglementaires en vigueur 

LE RÉFÉRENTIEL NATIONAL D.E.C.I

C’est en décembre 2015 qu’est paru la réforme tant attendue concernant la Défense Extérieure Contre l’Incendie. Celle-ci a pour but de permettre aux sapeurs-pompiers de disposer de ressources suffisantes en eau pour la lutte contre les incendies et de permettre rapidement la mise en place d’un dispositif d’alimentation à partir d’une ressource fiable pour éviter l’interruption de l’action de lutte.

téléchargez le référentiel national de la défense extérieure contre l'incendie

EN VERTU DES LOIS SUR LES HYDRANTS, NOUS NOUS ENGAGEONS A RESPECTER CES NORMES
• NF S 62–200 (Août 2009) Spécifie les conditions d’installation et de réception des poteaux et bouches d’incendie utilisés pour la lutte contre l’incendie ( isolation du poteau ou de la bouche d’incendie par rapport aux conduites d’arrivée d’eau… )
• NF S 61–213/CN (avril 2007) Définit les caractéristiques dimensionnelles, mécaniques et hydrauliques des poteaux d’incendie de 100 mm et de 2 x 100 mm, ainsi que les méthodes d’essais correspondantes.
• NF S 61– 211 Définit les caractéristiques dimensionnelles, mécaniques et hydrauliques des bouches d’incendie de 100 mm
• NF S 61–200 Définit l’accessibilité de l’appareil (face au stationnement du véhicule incendie, orientation par rapport à la chaussée, volume de dégagement… )
• NF EN 14384 Définit les paramètres de fabrication des poteaux d’incendie.
• NF E 29 – 572 Définit les prises symétriques des poteaux d’incendie.
• NF EN 12666 -1 Etanchéité taux A, couple niveau 1.
• NF X 08- 008 Peinture.
• NF EN 1074- 6 Robinetterie pour l’alimentation en eau.

expertise D.E.C.I
Visualisez les modes d'alimentation

QUELLES RESSOURCES POUR LES SDIS?

Pour avoir un ordre d’idée, un camion standard équipé d’une pompe possède un réservoir d’une capacité de 3000 litres et :
•Seul, permet une action de 6 à 12 min suivant le débit d’eau nécessaire pour l’incendie en question
•Alimenté par un véhicule supplémentaire porteur d’eau, permet de prolonger une action pendant quelques minutes de plus
•Alimenté par une ressource en eau fiable (hydrant, poteau incendie, réserve d’eau…), permet de poursuivre une action continue bien au delà de quelques minutes
La réforme indique les modes d’alimentation nécessaires suivant la distance entre l’incendie et l’arrivé d’eau :
•Pour une distance allant jusqu’à 200 m entre l’incendie et le point d’arrivé d’eau, il faut une équipe de pompiers et un dévidoir à bobine de 200 m de tuyaux
•Pour une distance allant jusqu’à 400 m entre l’incendie et le point d’arrivé d’eau, il faut deux équipes de pompiers et deux dévidoirs de 200 m de tuyaux chacun
•Pour une distance allant jusqu’à 1000 m entre l’incendie et le point d’arrivé d’eau, il faut un véhicule dévidoir avec 1000 m de tuyaux
•Et enfin si la distance est supérieure à 1000 m entre l’incendie et le point d’arrivé d’eau, il faut un ou plusieurs véhicules porteurs d’eau suivant la taille de l’incendie pour réalimenter l’engin de lutte
C’est dans le cadre de cette réforme qu’il a été établi différent niveaux de risques en fonction de l’incendie et la quantification en eau nécessaire pour faciliter l’intervention du SDIS. Il a été fixé quatre niveaux :
Le risque courant faible concerne les bâtiments isolés d’une surface inférieure à 250 m² ; le point d’arrivé d’eau doit situé à moins de 400 m du bâtiment et la ressource minimale autorisée est de 30 m³/h</span
Le risque courant ordinaire concerne les lotissements, les habitats regroupés et les immeubles ; le point d’arrivé d’eau doit être situé à moins de 200 m des bâtiments et la ressource minimale autorisée est de 60 m³/h
Le risque courant important concerne les zones urbaines denses et les secteurs historiques ; le point d’arrivé d’eau doit être situé à moins de 100 m des bâtiments et la ressource minimale autorisée est de 120 m³/h
•Pour finir, le risque particulier concerne les zones ou secteurs d’enjeux forts (industries pétrochimiques…) ; la distance entre le point d’arrivé d’eau et le bâtiment est à définir et il en est de même pour la ressource nécessaire

Vos obligations